dimanche 18 novembre 2012

Faites de beaux rêves !

"Le Dreamcatcher appelé aussi "Capteur de rêve" ou "Attrape rêve" est un objet qui était utilisé et fabriqué par plusieurs nations indiennes d'Amérique du Nord.
On le trouve généralement de forme ronde, mais certaines tribus, comme les Iroquois par exemple, les fabriquaient en forme de goutte.

Il avait partout la même utilité, c'est-à-dire, empêcher les mauvais rêves de tourmenter l'esprit du dormeur et ne garder que les bons qui donnent les bonnes pensées.

Il est dit que le Dreamcatcher tient le destin de la vie.

Par contre, chaque tribu avait sa propre légende qui était transmise oralement."





Légende Sioux Lakota

Il y a longtemps, lorsque le monde était encore jeune, un vieux guide spirituel de la tribu Lakota, se trouvait sur le sommet d'une haute montagne, et eut une vision.
Dans cette vision, Iktome, un grand coquin et enseignant de la sagesse, lui apparut sous la forme d'une araignée, et lui parla en langue sacrée.
Pendant qu'il parlait, Iktome l'araignée prit le cercle de saule que l'ancien portait avec lui et qui était décoré de plumes, de crin de cheval, de petites perles et d'offrandes sacrificatoires, et il commença à tisser une toile à l'intérieur du cercle.
Il parla à l'ancien des cycles de la vie, que l'on commence à vivre en tant qu'enfants, et que l'on passe ensuite de la jeunesse à l'âge adulte. Qu'enfin nous atteignons la vieillesse, et que quelqu'un prend soin de nous comme si nous étions enfant de nouveau, complétant ainsi le cycle.
"Mais", ajouta Iktome, pendant qu'il continuait à tisser la toile d'araignée, "Pendant chaque période de l'existence il y a beaucoup de forces, quelque-unes appartenant au bien, d'autres au mal.
Si tu écoute les bonnes forces, elles te guideront vers le bon chemin, mais si tu écoute les mauvaises forces, tu ira dans la mauvaise direction, et cela pourrait te blesser. Ainsi ces forces pourraient t'aider, ou t'interférer avec l'harmonie de la Nature".
 Pendant qu'Iktome parlait, il continuait à tisser.
Quand il finit de parler, il donna la toile à l'ancien, et il dit: "La toile d'araignée est un cercle parfait avec un trou au milieu. Utilise-la pour aider ton peuple à rejoindre ses buts, en employant bien leurs idées, leurs rêves et leurs visions.
Si vous croyez au Grand Esprit, la toile retiendra vos bonnes visions, tandis que les mauvaises s'en iront à travers le trou central".

L'ancien raconta la vision à son peuple, et maintenant beaucoup d'amérindiens accrochent un "attrape rêves" au dessus du lit, pour filtrer les visions. Les bonnes sont capturées par la toile et transmises au rêveur, les méchantes glissent dans le trou et disparaissent. 
 

 

Légende Cheyenne
                 
Il y a longtemps, dans un village Cheyenne, vivait une petite fille nommée Nuage Fraîche.
Un jour la petite dit à sa mère, Dernier Soupir du Soir : 
"- Quand la nuit descend, souvent un oiseau noir arrive pour se nourrir. Il me donne des coups de bec et il me mange, jusqu'au moment où tu arrives, légère comme le vent, pour le chasser. Je t'entends, mais je ne comprend pas, qu'est-ce que c'est tout ça !".
 Avec grand amour maternel, Dernier Soupir du Soir rassura la petite effrayée :
"- Les choses que tu vois pendant la nuit s'appellent rêves et l'animal ailé noir qui arrive est seulement une ombre !" 
La petite dit : "- Mais moi j'ai peur, je voudrais voir seulement les ombres blanches, qui sont bonnes...."
Alors la sage mère, qui savait dans son coeur qu'il aurait été injuste de fermer la porte à l'oreille intérieure, inventa un filet rond pour pêcher les rêves dans le lac de la nuit.
Elle donna à l'objet un pouvoir magique: reconnaître les bons rêves, c'est-à-dire utiles pour la croissance spirituelle de sa petite fille, et les mauvais rêves, c'est-à-dire insignifiants et trompeurs.
Dernier Soupir du Soir construit plusieurs Dreamcatchers, et elle les accrocha sur les berceaux de tous les petits du village Cheyenne.
Au fur et à mesure que les enfants grandissaient, ils enrichissaient leur filet avec des objets qui leurs étaient chers, et le pouvoir de l'objet augmentait, augmentait, augmentait avec eux....

Tous les Cheyennes conservent "l'attrape rêves" pour toute la vie, comme amulette qui apporte force et sagesse.   


Légende Chippewa

Une araignée était en train de tisser sa toile dans un coin, à côté du lieu où grand-mère Nokomis dormait habituellement.
Tous les jours, Nokomis regardait l'araignée qui travaillait, occupée à tisser la toile.
Un jour, pendant qu'elle l'observait, son petit-fils arriva.
"- Nokomis-iya!" cria le garçon, en regardant l'araignée. Il fit un saut, prit une chaussure et s'élança vers l'animal. 
"- No-keegwa", dit la vieille femme, "ne la tue pas!".
Alors le jeune garçon demanda: "- Nokomis, pourquoi protèges-tu l'araignée?".
La vieille femme sourit mais elle ne répondit pas.
Quand le garçon s'en fût allé, l'araignée s'approcha de la vieille femme, et elle la remercia de lui avoir sauvé la vie.
Elle dit à Nokomis: "- Pendant des jours et des jours tu m'as observée, alors que je tissais et je faisais osciller ma toile, tu as admiré mon travail. Puisque tu m'as sauvé la vie, je vais t'offrir un cadeau".
Elle sourit, avec se sourire spécial que seulement une araignée peut avoir...et s'éloigna, en tissant pendant qu'elle se déplaçait.
A ce moment la lune s'approcha gentiment de la fenêtre, et éclaira la toile avec un rayon argenté et magique.
"- Tu vois, je tisse", dit l'araignée. "- Regarde et apprend. Chaque toile va capturer les mauvais rêves. Seulement les bons rêves glisseront dans le petit trou central, c'est mon cadeau pour toi. Utilise le pour rappeler seulement les bons rêves, les mauvais seront capturés par la toile, sans espoir de s'échapper."                                 

Accroché au dessus de mon lit, il tourne sur lui-même sans cesse !

Légende Micmacs

On dit qu'une grand-mère qui cousait des vêtements dans la lumière tamisée de son wigwam, entendit une petite voix qui pleurait dans un coin.
Elle leva les yeux et demanda: "- Qui est-ce qui pleure et pourquoi pleures-tu?".
La petite voix répondit: "- Ici, c'est moi grand-mère...".
La grand-mère chercha des yeux et aperçu une petite araignée.
"- Je pleure, parce que tout le monde à peur de moi. Ils disent tous que je ne sert à rien.".
La grand-mère fut bien peinée d'entendre ce que l'araignée avait à dire.
Elle lui répondit: "- Eh bien, je crois que je peux faire quelque chose pour toi. Dorénavant, quand tu tissera ta toile au-dessus de l'endroit où l'on dort, les mauvais rêves resteront pris à l'intérieur et détruits par le soleil, ainsi on ne fera plus que des bons rêves.


En voilà de la lecture aujourd'hui !

Chez moi, il y a un attrape rêve dans chaque chambre.
Ils doivent être placés au dessus du lit, ou devant une fenêtre.

La tradition veut qu'entre celui qui crée et fabrique le dreamcatcher et celui qui le reçoit, il ne doit être touché par personne d'autre.

J'ai créé celui-ci avec comme base un napperon que j'ai crocheté avec du fil écru. Agrémenté de perles en cristal de bohème (j'aime quand les lueurs du jours accrochent les facettes des perles), et au lieu des traditionnelles plumes, j'ai préféré l'éclat des chips de nacre.

Rien ne vous empêche de chiner des napperons anciens pour les monter dans un cercle métallique. C'est très simple à faire et c'est un support créatif très inspirant !

Si vous souhaitez un jour que je vous crée votre propre dreamcatcher, prenez contact avec moi : esperco@me.com

Pour voir toute sorte de Dreamcatchers, cliquez ici.
Vous pourrez trouver l'inspiration et constater que créativement, c'est sans limite !

PS : Tous les textes de cet article ont été écrit par quelqu'un d'autre. Malheureusement, j'avais fait un copier-coller et impossible de me rappeler et de retrouver la source.
Si la personne se reconnait,  qu'elle se manifeste et je la citerai dans cet article avec grand plaisir.

34 commentaires:

  1. Hey hey... Jolies légendes !!
    Mais si je comprends bien, autant que je laisse tranquille l'araignée au dessus de mon lit, alors ?! (Oui, la hauteur du plafond est dissuasive, ici...) ;-) ce ne sont pas mes copines, mais un faucheux ne mord pas, donc je prends le risque...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les faucheux, moi ça va, les autres, je suis hystériiiiique !!!!
      Bises

      Supprimer
  2. bon...je reviens lire tout cela dans la journée...là, je vais essayer de faire de beaux rêves ! ceci dit, chapeau pour celui que tu as réalisé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu fais de beaux rêves au moins ?

      Supprimer
    2. pour tout te dire, je me rappelle plus ??? si j'ai rêvé !

      en ce qui concerne l'attrape-rêves, ma fillotte m'en a ramené un il y a quelque temps d'un coin de la Gaspésie (une réserve indienne) je l'ai mis un temps dans la chambre, il est vert et bleu dur, avec des plumes bien sûr... et comme j'ai changé la déco de la chambre...cette fois, je l'ai mis un moment sur le balcon...je ne sais pas pourquoi, cela me dérangeait un tantinet de l'avoir dans la chambre...à vrai dire, je crois que j'aime pas trop cet objet...en revanche, j'aime beaucoup ta réalisation qui le rend plus approprié pour une chambre...

      les légendes sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres...et les araignées y sont bien présentes...je suis fascinée par les toiles d'araignée...mais beaucoup moins par les habitantes...cependant, j'ai moins d'à priori sur elles, depuis que j'ai regardé une superbe émission sur ARTE, pour MARIE-NEIGE, j'avais fait tout un billet
      http://ramage.canalblog.com/archives/2012/05/13/24249130.html

      puis...faut dire aussi que le crochet et moi...c'est pas vraiment cela...je sais monter la chaînette...

      Supprimer
  3. j'aime beaucoup ta version, tout en poésie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! j'avoue que c'est très agréable de le voir tourner lentement...

      Supprimer
  4. merci pour toutes ces infos, je ne connaissais pas l'histoire dans les details. J'en avais achete un aux US, pour les reves pas de probleme, mais pour l'insomnie, ce n'est pas efficace!..
    En tout cas le tien est tres joli!
    Bonne journee dans le Perche. Nous y sommes alles ce week end et la voiture a failli rester embourbee sur le chemin qui mene a la maison tellement il avait plu. Les belles couleurs automnales ont fait quand meme apprecier ce week end.
    Flam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'en ce moment c'est salement boueux (et brumeux !!). Quand tu te balades en forêt, tu es crotée jusqu'aux genoux parfois !! LOL
      Bises

      Supprimer
  5. Tous unique, avec le sens qu'on veux bien lui donner en le créant, en l'offrant...
    Il est sublime celui là un petit air de pureté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très pur, simple, propice à toute sorte de rêves !
      Bises

      Supprimer
  6. quelle belle idée, le résultat est superbe ! bises

    RépondreSupprimer
  7. Intéressant... je note que pour les uns (Sioux Lakota), l'attrapeur de rêves garde les bons rêves et laisse partir les autres, alors que pour les autres (Chippewa), c'est l'inverse, les mauvais rêves sont capturés par la toile sans espoir de s'échapper... J'aime beaucoup les araignées. Le Clézio a écrit un texte superbe sur ces animaux ("Nos vies d'araignées").
    Bonne journée, Esper'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas les araignées même si elles sont tout à fait fascinantes !
      Bises

      Supprimer
  8. Superbe! Je n'aurais jamais pensé à en faire comme ceux-là! Dans ma tête c'était toujours le traditionnel cercle avec des ficelles et des plumes...le tiens est très élégant! Je le préfère largement à d'autres que je trouve un peu "kitch". Tu viens de me réconcilier avec l'attrape rêve. ^^
    Je lirais les légendes un peu plus tard avec grand intérêt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais envie de couleur et forme apaisantes, mieux pour le repos !

      Supprimer
  9. superbe !!!
    j'en ai un traditionnel avec les plumes !!! mais celui est original
    bisous très bon après midi

    RépondreSupprimer
  10. A Caracas, on appelait ce machin un attrape-cauchemars... Je croyais d'ailleurs que c'étaient les Indiens d'Amazonie qui l'avaient inventé...
    j'aime bien le tien...
    Bisous, ma Coquinette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu importe quelle tribu au final !! LOL
      J'aime le principe et l'idée.
      Bisous Béa

      Supprimer
  11. Merci de nous rappeler ces légendes Je trouve ton capteur de rêves trés joli et j'aime cette originalité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très simple. Plus apaisant à mon avis qu'avec plein de couleurs. Et puis ça allait avec ma déco !! LOL

      Supprimer
  12. Je ne connaissais absolument pas ces attrapes rêves ! joli en tout cas toutes ces légendes. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca peut ressembler à des mobiles finalement suaf qu'ils sont en cercles.
      Bises

      Supprimer
  13. Après le houblon d'Alphonsine, ton attrape-rêve...je vais bien finir par avoir des nuits sereines avec tout ça!

    RépondreSupprimer
  14. Au Québec, selon les Abénakis ( première nation présente dans mon coin, juste sur l'autre rive du fleuve, à Odanak)) on raconte que Grand Maman Marmotte qui est la mère de tous les totems Waban Aki, habitait sur le bord de la rivière rouge.
    Un jour dans son tipi, elle remarque, dans le fond, près du plafond, une toile d’araignée.
    Grand Maman qui est très propre, saisit une plume pour nettoyer la toile lorsqu’elle entend : « Non, non, ne brise pas ma maison, je n’ai pas brisé la tienne… », Grand Maman Marmotte regarda qui parlait ainsi.
    Elle vit alors l’araignée qui lui dit : « Si tu me gardes dans ta maison, non seulement je te débarrasserai des insectes nuisibles, mais je te donnerai deux secrets pour tes enfants.
    Grand Maman fut très attentive car lorsqu’on lui parle de ses enfants c’est très sérieux, elle écouta donc l’araignée qui lui dit : « J’enseignerai à tes enfants à tresser ma toile... s'ils tissent ma toile dans un rectangle, ils auront alors un filet et ainsi pourront le mettre à l’eau et attraper des poissons pour se nourrir... S'ils tressent ma toile dans le cercle sacré et le suspendent près de leur couche, ils seront ainsi protégés du mauvais esprit pendant leur sommeil.
    Depuis les capteurs de rêves sont circulaires en branche de saule (qui apaise), avec plumes et amulette de protection...C'est celui que j'ai dans ma chambre fabriqué par les Abénakis... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial ! merci de compléter si bien mon article !
      Gros bisous !

      Supprimer
  15. C'est superbe et en plus très enrichissant
    Merci, excellente soirée

    RépondreSupprimer
  16. on apprend des choses chez toi et on se régale les yeux, merci pour le partage, bisous et à bientot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tyvie pour cet adorable commentaire ! bises

      Supprimer
  17. Je ne connaissais pas, je découvre : merci pour ces légendes !
    Et voilà une belle utilisations des napperons anciens ...
    Bises

    RépondreSupprimer

Clique sur m informer en bas à droite de la fenêtre de commentaire (avant de le publier), pour être avertie quand je t aurai personnellement répondu !

Merci pour ton message !
A bientôt !

linkwithin



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...